top of page
Copie%20de%20Image%20(4)_edited.jpg

Trauma, yoga & empowerment

Ce qui a été blessé en connexion, ne peut se réparer qu'en connexion.

– Fosha


Dans mes activités cliniques et de recherche scientifique, j’ai toujours été particulièrement motivée par le potentiel d’ « empowerment » des approches basées sur la pleine conscience et le yoga dans l’accompagnement psychologique.


Et oui, si le mot même reste encore difficilement traduisible en français, l'empowerment devient un concept de plus en plus important en médecine intégrative.


En plus d’une prise en charge thérapeutique spécifique, les approches basées sur l’empowerment visent à permettre à l’individu de retrouver une certaine liberté de choix et de pouvoir dans son propre processus de rétablissement et dans sa vie de manière plus générale.


L’authenticité est l'ensemble de choix que nous faisons chaque jour.

– Brené Brown


Lors de ma formation Trauma Center Trauma Sensitive Yoga (TCTSY) au Center for Trauma & Embodiment (Massachusetts, USA), j’ai pu explorer comment cette notion prend son importance auprès des personnes souffrantes de trauma psychologique.


Le trauma psychologique: impuissance et isolation

Lorsque l'on parle du trauma, on évoque souvent le trouble de stress post-traumatique (TSPT) associé à un événement particulier, par exemple : agression physique ou sexuelle, désastre naturel, accident, guerre, etc.


Or, les dernières découvertes scientifiques démontrent que le trauma s'avère plus complexe et aussi plus prévalent que ça, en le situant davantage dans une perspective relationnelle :


Tout événement – unique ou s’inscrivant dans la durée – qui enlève tout pouvoir d’agir ou de contrôle d’un individu ou d’un groupe, peut provoquer un trauma psychologique, et ceci est d'autant plus vrai pour les situations dans lesquelles on aurait dû se sentir en sécurité (e.g., univers familial).


Face à cette expérience d’impuissance totale, notre corps adopte une stratégie en dernier recours : la déconnexion.


Il s'agit de l'une de nos réponses de survie les plus anciennes (d'un point de vue évolutionniste), qui se déclenche instinctivement, en dehors de notre conscience, lorsqu'une menace est détectée, sans la possibilité de pouvoir s'y échapper (e.g., soutien social, confrontation, fuite).


La déconnexion est une stratégie de réponse donc complètement adaptive : elle nous permet de se protéger contre l'Autre, la menace perçue, en nous coupant de nos sens et de notre ressenti intérieur.


En revanche, si l'Autre continue à représenter une source de menace au lieu d'une ressource de sécurité ou de (re)connexion, ce système de survie reste activé - souvent marqué par un état de hyper- ou hypovigilance constant, ce qui empêche la communication et la régulation interne pour restaurer l'intégrité physique et psychologique de la personne.


L’impuissance et l’isolation sont les expériences au cœur du trauma psychologique.

L’empowerment et la reconnexion sont les expériences au cœur du rétablissement.

– Judith Herman


Trauma Sensitive Yoga: une approche basée sur l'empowerment

Pendant longtemps, l'impact somatique du trauma a été méconnu et plutôt ignoré en santé mentale. Les travaux récents réalisés par e.a. Stephen Porges (Théorie Polyvagale), Peter Levine (Somatic Experiencing), Judith Herman (trauma relationnel et complexe), et Bessel van der Kolk (la mémoire du corps), ont permis une nouvelle perspective par rapport aux approches (psycho)thérapeutiques déjà existantes.


Trauma Center Trauma Sensitive Yoga (TCTSY) est l'une de ces approches qui a été développée récemment par David Emerson et Dr. Bessel van der Kolk à Trauma Center à Brookline (USA). Enraciné dans le Hatha Yoga, TCTSY est également fondé sur les dernières découvertes dans les domaines de l'attachement, des neurosciences et du psycho-trauma.


En contraste avec les thérapies traditionnelles orientées sur l'analyse et le récit, TCTSY est une approche orientée sur le corps en tenant compte des aspects psycho-somatiques et relationnelles qui sont au coeur du trauma.


C'est aussi une alternative (thérapeutique ou pas) aux pratiques courantes de méditation et de yoga qui peuvent facilement aggraver la présence de symptômes de stress post-traumatique.


Reconnexion & empowerment : intéroception

Trauma Sensitive Yoga s'appuie e.a. sur les derniers travaux portant sur l'intéroception, càd le réseau neuronal représentant tous les aspects physiologiques de notre corps. Réseau qui se montre particulièrement inhibé chez les personnes souffrant d´un état de stress post-traumatique.


L'intéroception correspond à notre sensibilité à percevoir, à évaluer, et à répondre aux messages venant de notre corps (e.g., douleurs, faim/soif, battements de coeur, changements liés à notre système nerveux, ...). Elle joue un rôle vital dans la communication corps-psyché et traduit nos sensations physiques par des expériences subjectives, des émotions et la conscience de Soi.


Parfois appelée aussi Yoga Intéroceptif, TCTSY invite à restaurer une écoute du corps et de son ressenti, pour informer ses propres choix et ainsi guider son processus de rétablissement personnel. A travers de pratiques de mouvement et de respiration, TCTSY offre une opportunité pour se relier à soi, à son authenticité, et à retrouver des expériences de stabilité, de pouvoir, et de liberté.

« L’empowerment commence avec l'intéroception : la perception des sensations subtiles à l'intérieur de notre corps, plus on cultive cette conscience réceptive, plus on cultive notre potentiel à être acteur.ice de notre vie. »

– Bessel van der Kolk

Dans : Le corps n'oublie rien (2014)



Pour savoir plus sur la recherche scientifique et TCTSY : c'est ici




Comentarios


bottom of page